On vous dit tout sur la mise en fourrière en France

On vous dit tout sur la mise en fourrière en France

Tout ce qu’il y a à savoir sur un service de fourrière

Sur chaque ville du territoire national français, la municipalité fait usage d’un service bien déterminé dont la fonction principale est de saisir les véhicules qui sur le domaine public sont abandonnés. Le service procède à un enlèvement par camion-grue de tous les moyens de locomotion qui gênent la circulation ou sont garés à des endroits inappropriés ou interdits par la loi. Ces véhicules sont ensuite dirigés vers un garage prévu à cet effet que l’on nomme fourrière. Dans l’éventualité où vous ne retrouviez pas votre véhicule que vous auriez garé à un endroit précis, vous devrez initialement contacter les services de police ou le commissariat national le plus proche du lieu où vous vous situez. Si vous êtes victime d’un vol, il est logique qu’une enquête soit lancée ; par contre ici nous nous intéressons principalement aux enlèvements de votre véhicule par les services publics. Dans ce cas, vous devrez communiquer votre numéro d’immatriculation afin que l’on vous indique la procédure qui est, rassurez-vous, plutôt simple à suivre. Le commissariat, une fois que vous aurez réglé votre amende, vous remettra une main levée qui vous permettra ensuite de retirer votre véhicule quand vous serez à la fourrière.

Les différentes raisons d’une mise en fourrière

Nous allons ici procéder à une énumération précise des cas qui pourraient conduire à une mise en fourrière de votre véhicule. Si votre taux d’alcoolémie est au-dessus de la moyenne prévue par la loi, si votre assurance est invalide ou si vous roulez en agglomération à plus de 50km/h votre véhicule peut être conduit vers la fourrière. Il en va de même si votre véhicule est surchargé ou que votre stationnement n’est pas adéquat. C’est aussi valable pour une utilisation de voies réservées à un certain type de véhicules et toute autre infraction en rapport avec la loi sur les transports.

Présentation globale des frais de fourrière

Il est à noter, que tous les frais qui encadrent la récupération de votre véhicule sont à votre charge de même que la contravention que vous aurez à payer au commissariat qui, il est important de le savoir, diffère des frais de fourrière. Les opérations principales que vous aurez à régulariser sont pour commencer les frais d’enlèvement, ensuite vous avez les frais de gardiennage qui varient selon le nombre de jours que votre véhicule aura passé au garage. Pour finir, vous avez de façon facultative les frais d’expertise qui s’enclenchent uniquement après trois jours de détention. Cette expertise peut, si votre véhicule n’est pas aux normes, entraîner des frais annexes supplémentaires.